Graphiste indépendante spécialisée dans l’édition et l’imprimé, dans le domaine culturel (art contemporain, design, musiques électroniques…). Elle réalise également des identités visuelles de lieux et d’expositions. Elle enseigne (2014-2016)  en Licence Arts Appliqués à l’Université de Nîmes (coordination : Stéphane Vial). 

Vit dans la Drôme (France), travaille ici ou là : Lyon, Valence, Paris, Marseille, Nîmes… 

contact@aurorechasse.com


Collaborations

– 02 (Revue gratuite d’art contemporain)
– Adele, réseau d’art contemporain, Lyon – Auvergne Rhône-Alpes
– Adrien M & Claire B
– APCI – L’observeur du design 13
– Biennale de Belleville 2 
– CLFT (webzine musical indépendant) 
– CMC – Claude Mollard Consultants 
– Cité des sciences, Paris 
– Cité du design – Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2013
– EAP – Espace Arts plastiques Madeleine-Lambert, Vénissieux
– École supérieure d’art et design Saint-Étienne (Jean-Marie Courant (Regular), Emmanuel Tibloux (directeur), Samuel Vermeil (M/M Paris)…) 
– École supérieure des beaux-arts de Nîmes 
– École nationale supérieure d’art de Nancy (workshop sur une invitation de Pierre Vanni) 
– Éditions Adéra (Lyon)
– Éditions Archibooks 
– Éditions cent pages (Olivier Gadet – Grenoble)
– Éditions du Collège de France
– Éditions de l’épure (Paris) 
– Enssib (journée de sensibilisation au graphisme pour les futurs bibilothécaires)
– Fête du livre de Saint-Étienne 2010 (jury pour le prix du livre design) 
– Galerie Art & Essai, Rennes
– La Halle, centre d’art contemporain, Pont-en-Royans
– La malterie, Lille 
– Musée d’art moderne de Saint-Étienne 
– Musées de la Ville de Strasbourg
– Salon du livre d’artiste, Lucinges 2012 (table ronde)
– Salon international d’art contemporain Art-O-Rama 2010 (Marseille, table ronde organisé par Jérôme Dupeyrat)
– Les Sismo, designers (Paris)
– Sèvres – Cité de la céramique
– La Terrasse, Paris 
– Ville de Saint-Priest 
– Volume (librairie)
– ZéroQuatre
– Zoogalerie (Patrice Joly)…


Portrait(s)

par Claire Moulène 
Supplément Les Inrockuptibles (Biennale Internationale Design Saint-Étienne, novembre 2010)

Art livresque
Diplômée de l’Esadse en 2010, Aurore Chassé est designeuse graphique. Spécialiste de l’histoire graphique des livres et des livres d’artistes, cette jeune artiste de [33] ans, passée par une licence d’archéologie et d’histoire de l’art, crée et diffuse des catalogues d’exposition, des livres et des revues d’art dont elle présente un échantillon dans l’exposition N-1 2010. “Il y a une effervescence aujourd’hui autour des créations ‘papier’, commente-t-elle. On parle souvent de la mort du livre mais je pense que ma génération est loin d’être en accord avec ce constat, bien au contraire. Il y a de nouvelles propositions autour de l’imprimé. Il offre la possibilité d’un partage simple, direct et durable qu’il n’est pas toujours facile d’avoir avec un site internet qui évolue constamment. Ce n’est pas pour autant que nous n’utilisons pas les nouvelles technologies. Je pense que nous tirons bénéfice à  la fois de la forme papier et du numérique.”


par Leszek Brogowski
enseignant-chercheur en esthétique et théorie des arts plastiques dans le département Arts plastiques, Université Rennes 2, unité de recherche Pratiques et théories de l’art contemporain
“Les Valeurs esthétiques du don”, colloque les 6-7 décembre 2017, Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Aurore Chassé a fait du couple recevoir et donner l’essentiel de sa production imprimée. Graphiste de formation, elle s’est donnée pour mission de faire connaître l’existence des cheap artist’s books, « en montrant et en expliquant ce que sont ces livres » : donner à voir et à lire ce qu’elle considère comme valeurs exceptionnelle dans champ artistique récent, mais sans renoncer pour autant à réaliser ses propres publications. Son projet éditorial s’annonce sous l’enseigne d’A.C. publications ; les formes de celles-ci sont simples et modestes afin de ne pas rivaliser avec les livres qu’elles se proposent de mettre en valeur. Pour en cerner la nature, il faut préciser qu’il s’agit de rééditions qui prennent quelques libertés avec les originaux, et non de simples réimpressions. 

Je ne les ai pas photographié en entier ou seulement la couverture mais j’ai fait une sorte d’échantillonnage de pages, choisi par la contrainte de la collection du musée et dans un souci de montrer la diversité des créations depuis les années 60. Ces photographies sont comme des photocopies puisqu’elles ne cherchent pas à rendre compte d’un style mais simplement de reproduire l’objet. Il y a toujours un fond noir qui permet de mettre en valeur le papier blanc. À l’époque, beaucoup de livres étaient en n&b par souci d’économie et j’ai moi-même voulu conserver cette économie dans mon propre travail puisqu’après les avoir photographiés, l’idée était bien de montrer et distribuer ces images. 

J’ai réalisé un premier ouvrage de 96 pages : sorte d’anthologie de pages de livres d’artistes, fragment d’une création. Cet ouvrage s’appelle Courtesy of JB, RB, CB, MB, etc. qui sont les initiales des artistes figurant dans mon livre ; suivi de « artists who do books ». Donc Courtesy of Artists Who Do Books est d’abord une référence aux droits d’auteur (courtesy of est une mention de copyright anglais, souvent utilisé en français désormais), puisque je ne cherche pas à obtenir l’autorisation de chaque artiste mais j’en appelle à leur « gracieuseté » (si l’on traduit) puisque mon geste n’a pas pour but de malmener leur œuvre bien au contraire. J’ai quand même l’autorisation des bibliothèques qui possèdent les livres. Et le sous-titre  Artists Who Do Books fait lui référence à Ed Ruscha qui dans sa passion pour le livre avait inscrit ces mots sur une toile au pastel en 1976. 

Loin des fastes et des largesses, qui n’ont que trop marqué les premières théories du don, et par ricochet aussi les milieux artistiques, les A.C. publications sont souvent réalisées à l’occasion de leur présentation dans des centres d’art. Formes modestes pour un don modeste, elles n’entrent pas dans le schéma ternaire de Marcel Mauss : donner, recevoir, rendre, comme si donner et rendre (ou redonner) étaient ici un seul et même acte. Cette identité est possible parce que Aurore Chassé fait appel à la gracieuseté des artistes, c’est-à-dire admet leur geste généreux, qui conditionne le sien ; elle l’admet comme acquis sans le leur demander. Courtesy of, si bien rendu par « gracieuseté », est donc une façon élégante de forcer le premier don, une forme d’appropriation généreuse dont elle se dépossède aussitôt. C’est un don fait par quelqu’un qui donne ce qu’il n’a pas, animé dans ce geste par la passion pour le livre, comme celle d’Ed Ruscha dont il se souvient encore lorsqu’il redevient peintre. Courtesy of signifie également accueillir cette passion, qui se communique, et rééditer les livres qui en sont l’objet. C’est donc une appropriation qui, au fond, n’en n’est pas une : une transmission plutôt de ce don modeste, cheap artist’s books, qui est en même temps une passion qu’elle communique. Mais celui qui souhaite en bénéficier, doit, lui aussi, faire un geste. En effet, le mode de diffusion choisi par Aurore Chassé consiste à échanger les livres contre les timbres postaux requis pour l’envoi, fournis en nature : le destinataire de ce don doit prendre en charge son acheminement. Faut-il rappeler à ce propos la revendication de Dick Higgins qui considérait que les envois postaux gratuits des livres devaient faire partie des politiques publiques, le livre étant, du moins encore à son époque, le principal outil de la démocratisation de la culture ? Les analyses des conditions réelles du travail d’Aurore Chassé permettent de conclure que, d’une part, son art élargit et prolonge l’espace de la jouissance des livres d’artistes pionniers en la matière, et que, d’autre part, son modus operandi est une sorte de réédition où l’appropriation n’est pas un vol et où le don, aussi modeste soit-il, est déclenché par le geste de contribution de la part de son destinataire. 


Études
2008-2010
DNAP & DNSEP Communication reçus avec les Félicitations du Jury
École supérieure d’art et design de Saint-Étienne
Mémoire de DNSEP : Une histoire graphique des livres (envoi sur demande)

Stages
2009
Éditions cent pages (Grenoble) 
Collectif graphique Kolle Bolle (Lyon)

Animation de workshop
2015

Pratique du livre l’artiste – Le livre collectif
sur une invitation de Christophe Salaün et Bernard Baissait
Esag Penninghen, Paris

2014
Pratique du livre l’artiste – Les livres de Christian Boltanski
sur une invitation de Pierre Vanni
École nationale supérieure d’art de Nancy

Expositions personnelles / Conférences
2017

Courtesy of Artists Who Do Books 3
Frac Provence Alpes Côte d’Azur

2013
Featuring Aurore Chassé, Mathieu Tremblin
La Panacée, Montpellier
Commissariat : Emma Cozzani, Pablo Garcia

A.C. publications
Galerie Anne Barrault, Paris 
Avec les éditions Roven, L’Association et le Massacre des innocents.

2012
A kind of “Huh”?
Les Abattoirs, Toulouse 
Commissariat : Jérôme Dupeyrat et Maïwenn Walter, NPAI. 

COB #2: Celebration Of the Body
Musée des Moulages, Lyon. Fabien Pinaroli et étudiants Lyon II.

Atlas at last
École supérieure d’art et design du Havre-Rouen. Site de Rouen. Labo Edith. 

2010
N-1 2010
Biennale Internationale Design Saint-Étienne 
Commissariat : Emmanuel Tibloux, Jean-Marie Courant & Samuel Vermeil. 

2008
N-1, recherches et expérimentations en design graphique, numérique et sonore en école supérieure d’art et design
Biennale Internationale Design Saint-Étienne 
Commissariat : Emmanuel Tibloux 


A.C. publications

Fondée en 2010 par Aurore Chassé, A.C. publications est une maison d’édition indépendante et associative, spécialisée dans la diffusion de la création artistique contemporaine. Elle propose, au départ, une remise en circulation éditoriale d’extraits choisis de livres d’artiste, peu connus, rares ou épuisés, des années soixante à nos jours.

A.C. publications travaille notamment avec les bibliothèques municipales qui possèdent des fonds de livres d’artiste, pour diffuser des fragments de leur collection. Courtesy of Artists Who Do Books est le premier ouvrage de la collection “Cheap books”. Il est complété par la collection “Issue” dont le premier numéro a été distribué gratuitement dans plusieurs bibliothèques, centres et écoles d’art.
Retrouvez toutes les collections sur acpublications.fr 


Articles / Publications 

De Witte Raaf, article de Marc Goethals, Belgique, février 2013. 
Publier]…[Exposer, Les pratiques éditoriales et la question de l’exposition, sous la direction de Clémentine Mélois, école supérieure des Beaux-Arts de Nîmes, avril 2012.
é:187, étapes, décembre 2010.
– Biennale Internationale Design Saint-étienne, catalogue d’exposition, Cité du design éditions, novembre 2010.
Les Inrocks, Biennale Internationale Design Saint-étienne, supplément, novembre 2010.
Manystuff #2 “About Your Process”, octobre 2010.
N+1, recherche et expérimentations en design graphique, numérique et sonore dans les écoles d’art et design, Esadse et Cité du design éditions, mai 2010.
Kiblind, n° 26, juin-juillet 2009.
Typeface: Classic Typography for Contemporary Design de Tamye Riggs, Princeton Architectural Press et Rotovision, juin-juillet 2009.
– Biennale Internationale Design Saint-étienne, catalogue d’exposition, Cité du design éditions, novembre 2008.
Book Is a Book Drawing by Numbers, collectif, Galerie LENDROIT, septembre 2008.
é:152, étapes, janvier 2008.